Tout savoir sur la pompe à chaleur

Les performances et le prix de la pompe à chaleur (PAC) varient en fonction de la nature de l’appareil. Si vous remplacez votre système de chauffage, nous vous accompagnons dans le choix et l’installation d’une pompe à chaleur.

Pompes à chaleur : comment ça marche

Une pompe à chaleur (PAC) est un appareil de chauffage écologique utilisé pour chauffer les habitations. Certains modèles peuvent également chauffer l’eau sanitaire.

Selon le modèle de pompe à chaleur, l’unité prélève l’énergie de l’extérieur et la restitue à l’intérieur via des radiateurs, des planchers chauffants ou des ventilo-convecteurs.

Quels types de pompes à chaleur existent ?

Il existe 3 types de pompes à chaleur :

-Pompes à chaleur air, y compris pompes à chaleur air-air et pompes à chaleur air-eau;

-Pompes à chaleur géothermiques : pompes à chaleur souterraines et géothermiques ;

-Pompes à chaleur eau/eau ou pompes à chaleur eau/eau.

Comment choisir la bonne pompe à chaleur ?

Pour bien choisir son équipement, il faut s’appuyer sur plusieurs critères techniques.

Le choix de la performance

La performance d’une pompe à chaleur est mesurée par le coefficient de performance (COP). Il fait référence au rapport entre l’énergie thermique utilisée et l’énergie requise par la pompe pour atteindre cette énergie thermique.

Prenons un exemple. Un COP de 3 signifie que la pompe à chaleur peut fournir 3 kWh de chaleur par kWh consommé. A noter que pour mesurer ce COP, il faut tenir compte de la température extérieure nominale. Cela signifie que le coefficient n’est pas nécessairement un indicateur objectif de la capacité de l’équipement pendant la saison de chauffage.

Comment installer une pompe à chaleur ?

3 critères vous permettent de réussir l’installation d’une pompe à chaleur. Lorsque la température baisse, une installation réussie est une garantie pour le chauffage de la maison !

L’installation d’une Pompe à chaleur intégrée Daikin Eltherma 3 (RF ECS) peut être divisée en plusieurs étapes :

L’étude thermique

Cette étape permet à un professionnel de bien dimensionner votre pompe à chaleur. En effet, une étude thermique permet d’évaluer les déperditions thermiques de votre habitation. Sachez que cette recherche est essentielle si votre maison est neuve. Elle vous donnera un précieux sésame : Permis de Construire RT2012 (c’est une attestation que la Réglementation Thermique 2012 a été prise en compte).

Grâce à cette étude, vous saurez exactement quels sont vos besoins caloriques. Nous vous recommandons de demander à un professionnel certifié de localiser votre pompe à chaleur.

Le dimensionnement

Les logiciels informatiques prennent le relais ici ! La taille dépend de la puissance thermique requise. Prenons l’exemple d’une pompe à chaleur air-eau. Le pouvoir calorifique de l’appareil ainsi que la température extérieure sont pris en compte dans le calcul du dimensionnement. Entrent également en ligne de compte les déperditions thermiques évoquées ci-dessus, la taille et la hauteur de la pièce que vous souhaitez chauffer, la nature de l’émetteur (convertisseur, plancher chauffant…), la zone climatique ou encore la température moyenne de l’année. Et, si vous faites partie d’une rénovation, vous devez intégrer les habitudes de consommation d’énergie thermique dans ces paramètres.

L’estimation de la consommation d’énergie

Cette étape relève également de la responsabilité de l’installateur de la pompe. Ce calcul n’est pas facile car de nombreux facteurs entrent en jeu :

Isolation du bâtiment : plus le rendement est élevé, moins la pompe à chaleur consomme d’énergie ;

Climat : plus le climat est doux, moins la pompe à chaleur consomme d’énergie ;

Nature de l’installation : La pompe à chaleur peut être utilisée comme chaudière d’appoint, complétée par un chauffage électrique, et fournit de l’eau chaude sanitaire, etc.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *